Expanding Bodies, Xénia Laffely et Nastasia Meyrat

 

Pour Nastasia Meyrat, engagement et création artistique sont intimement liés. Nourrie par l’urgence d’un empowerment féminin rendant aux femmes la liberté de se définir, l’artiste crée par proclamation, dans une lutte contre la domestication des esprits et de la pensée.
L’installation An Alter Manifesto est un déploiement d’autoportraits dans l’espace. « Nous sommes six », écrit-elle, « mes sculptures sont mon corps, mon corps est pluriel. Ensemble nous sommes une communauté “alter” qui croyons en la possibilité d’actions, d’engagement même, avec et par l’art. » Ce groupe de personnages aux corps difformes, aux allures provocatrices et affublés de cigarettes disproportionnées affirme une présence à la fois combative, grotesque et poétique.
Dans sa pratique artistique, Nastasia Meyrat utilise aussi bien le texte que la sculpture, le dessin, la performance ou le textile. Diplômée de la HEAD (Genève) en 2015, elle vit et travaille à Lausanne où elle codirige l’espace d’art indépendant TUNNEL TUNNEL. Elle est nominée pour le prix Kiefer Hablitzel en 2018 et expose notamment à Bâle, Berlin, Genève et Lausanne dans des expositions collectives et personnelles.

 

Dépassant l’habituelle dichotomie entre œuvres et objets quotidiens, entre art et artisanat, le travail de Xénia Laffely associe ces différents procédés et statuts de façon décomplexée. Du numérique au craft, de la peinture digitale à la broderie, les processus de fabrication sont au cœur de sa réflexion. Aussi séduisantes qu’inquiétantes, ses compositions sont habitées par des autoreprésentations où le corps se multiplie par effet de dédoublement et de mises en abîme. Xénia Laffely aborde la puissance du « féminin » dans ses connivences avec l’histoire de la sorcellerie. Serpents, chats et ongles en griffes apparaissent ainsi dans son travail comme des figures récurrentes.  Au moyen d’un vocabulaire onirique et surréaliste l’artiste hybride les corps, jouant sur la frontière entre intimité et exposition, intériorité et représentation.
Xénia Laffely a étudié la littérature, l’histoire de l’art et le design. Interdisciplinaire, son travail se déploie dans les champs de la mode, le textile, la céramique, le dessin et la création de bijoux. Diplômée de la HEAD (Genève), elle a été récompensée par le prix d’excellence de la Fondation Hans Wilsdorf et a remporté les Swiss Design Awards en 2018.

Exposition du 9 mars au 14 avril 2019
Vernissage le samedi 9 mars de 14h à 18h

Horaires d’ouverture: du mardi au dimanche de 14h à 18h

Autour de l’exposition : 

Rencontre avec l’art contemporain,
Conférence d’histoire de l’art (en collaboration avec VIVA)

Visites pour les groupes scolaires et tout public sur inscription.